Le gouvernement français ferme les bars de Marseille alors que le pays se bat pour éviter la deuxième vague de COVID-19

Le gouvernement français a annoncé un nouveau système d’alerte COVID-19 qui obligera la ville de Marseille à imposer de nouvelles restrictions strictes, notamment la fermeture de tous les bars et restaurants.

Le taux le plus élevé du pays

La deuxième ville de France a connu l’un des taux les plus élevés de cas de coronavirus dans le pays au cours des deux derniers mois. Les responsables médicaux locaux ont tiré la sonnette d’alarme et supplié les habitants de prendre davantage de précautions, mais les hôpitaux de la ville ont signalé que les lits qu’ils avaient réservés pour les cas de COVID étaient devenus saturés de patients ces dernières semaines.

Les fonctionnaires locaux ont déjà rendu les masques obligatoires et ont imposé un couvre-feu dans les bars, ce qui a provoqué une certaine grogne parmi les habitants. Alors que les politiciens locaux de Marseille ont exprimé leur choc et leur colère face à ces nouvelles mesures, le gouvernement français a été mis sous pression pour prendre des mesures plus agressives car le pays risque de perdre la bataille contre la pandémie qu’il semblait avoir vaincue au début de l’été.

Une situation considérablement inquiétante

« Soyons clairs, la situation continue de se détériorer », a déclaré le ministre de la santé Olivier Véran lors d’une conférence de presse mercredi, selon la section locale. « Il est encore temps d’agir. « Si nous n’agissons pas rapidement, nous risquons d’atteindre des seuils critiques dans certaines régions… et une pression énorme sur les hôpitaux dans plusieurs régions ».

Le nombre de nouveaux cas quotidiens a largement dépassé les pics observés au printemps lorsque le pays a instauré un verrouillage de deux mois. Si le nombre de décès n’a que légèrement augmenté, les responsables du gouvernement ont progressivement adopté un ton plus dur en cherchant à ce que les Français prennent à nouveau la menace au sérieux.