Le référendum en Russie passe, permettant à Poutine de rester président jusqu’en 2036

Les électeurs russes ont massivement soutenu un référendum sur les changements constitutionnels qui comprennent une disposition permettant au président Vladimir Poutine, qui a déjà servi pendant une vingtaine d’années, de rester au pouvoir jusqu’en 2036.

La quasi-totalité des bulletins de vote ayant été dépouillés, le décompte des votes qui ont eu lieu sur une semaine entière a montré un « oui » de 78%, selon la Commission électorale centrale de Russie. La commission a estimé que le taux de participation était de 65 % des électeurs éligibles.

L’opposition a accusé le gouvernement d’avoir truqué le vote

La constitution russe avait exigé de Poutine qu’il se retire après l’expiration de son mandat actuel de six ans en 2024.

Les amendements à la constitution soumis au référendum avaient été adoptés il y a quelques semaines par le parlement russe, mais Poutine avait insisté pour qu’ils soient approuvés par les électeurs afin de donner une légitimité aux changements.

Le référendum était initialement prévu pour le 22 avril, mais il a été reporté en raison de la pandémie COVID-19. La Russie est l’un des pays les plus touchés par le virus.

Outre une remise à zéro des mandats présidentiels lui permettant de se présenter deux fois de plus, le référendum comprend quelque 200 autres amendements, dont des pensions minimales garanties, une interdiction du mariage homosexuel et une affirmation de la croyance du peuple russe en Dieu.