Trump et Macron sont d’accord pour que le G7 se tienne en personne et dans un avenir proche, selon la Maison Blanche

Le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron ont convenu, lors d’un appel téléphonique jeudi, que la réunion du G7 devrait se tenir en personne et dans un avenir proche, a déclaré la Maison Blanche.

En mars, le président Trump a annulé la réunion des dirigeants du groupe des sept prévue pour le 10 juin aux États-Unis, car l’épidémie de coronavirus se propageait dans le monde entier et les voyages internationaux étaient réduits.

La semaine dernière, Trump a également déclaré qu’il pourrait chercher à relancer l’idée d’une réunion en face à face car il a dit que cela enverrait un message que le monde revient à la normale. Il a proposé de tenir la conférence à la retraite présidentielle de Camp David, dans le Maryland.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Robert O’Brien, a déclaré dimanche que s’il devait y avoir une réunion en personne, ce serait à la fin du mois de juin.

Macron est ouvert à l’idée de se rendre aux États-Unis pour une réunion du G7 si la situation de l’épidémie de coronavirus le permet, a déclaré un responsable de l’Élysée la semaine dernière.

Le G7 est composé des États-Unis, de l’Italie, du Japon, du Canada, de la France, de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne, ainsi que de l’Union européenne. Il reste donc à voir ce que peuvent en penser les autres dirigeants des puissances concernés.